fbpx

Pourquoi nous choisir?

  • Diagnostic gratuit
  • Consultation gratuite
  • Collecte de commande gratuite
  • Taux de réussite élevé
  • Récupération de données express possible
  • Pas de succès, pas de paiement
  • Prix compétitifs
  • Réductions pour étudiants, seniors et personnes handicapées
  • Réductions pour les partenaires commerciaux

RAID corrompu et 5 disques Seagate ST3000DM001 - le croissant du matin.

 L’un de mes collègues de travail a un jour qualifié les problèmes rencontrés avec les disques durs Seagate ST3000DM001 de ‘petit croissant du matin Seagate DM’. Et comme il s’agissait en l’occurrence de traiter un RAID, nous nous sommes trouvés devant 5 voire 7 croissants Seagate DM.

Tous les experts en récupération de données ont sans doute déjà été confrontés à ce genre de choses, à savoir le crash d’un RAID ayant un besoin urgent de récupération de données. Notre client avait tenté au début de réparer lui-même le RAID corrompu, ce qui n’a eu pour effet que de brouiller l’ordre des drives. Les scénarios de ce genre sont innombrables dans le domaine de la récupération de données, et si ce scénario se produit avec plusieurs disques Seagate ST3000DM001 en même temps ou avec des produits semblables du type xxxxxxDMxxx, il arrive parfois que la récupération des données soit impossible et que le client perde irrémédiablement plusieurs années d’activité RAID.

Dans le cas d’espèce, 5 disques durs Seagate ST3000DM001 étaient en fonction dans le NAS, RAID 6, si bien que 2 disques pouvaient donc crasher et que les données resteraient disponibles. Nous nous trouvions également devant 2 disques remplacés antérieurement, également des Seagate ST3000DM001. Il se peut que le client ait tenté de restaurer lui-même les fonctionnalités NAS en se basant sur les avertissements NAS précédents de disques défectueux, avec peut-être un disque qui était déjà défectueux mais qui ne l’était pas totalement dans un slot.

Si un NAS ou un serveur fait état d’un ou plusieurs disques inutilisables, il y a lieu de les remplacer immédiatement par de nouveaux pour faire en sorte que le RAID puisse recalculer et qu’un fonctionnement correct puisse ainsi être assuré. Malheureusement, ce n’est pas ce qui s’est produit lors des derniers signaux d’avertissement du RAID. Les avertissements de panne ont été ignorés et un autre disque est tombé en panne, comme une triste confirmation de la loi de Murphy, et les données sont devenues complètement indisponibles.

On aurait presque pu appeler cela un ‘panier de croissants Seagate DM’ vu qu’il fallait tenter une récupération de données sur deux fronts, l’une à partir de disques Seagate ST3000DM001 endommagés au niveau hardware, l’autre à partir de disques endommagés au niveau software (dommages au niveau de la zone de service), avec en plus un PCB défectueux. Dans ce cas particulier, nous avions devant nous en même temps la plupart des différents problèmes que l’on peut rencontrer habituellement avec un disque Seagate, et il s’agissait de découvrir quel disque avait cessé de fonctionner et quelle était sa position dans le RAID au moment de la panne.

Nous comptons de nombreuses années d’expérience dans la récupération de données RAID, et notre taux de réussite global est de plus de 90%. Bien que certains cas ne puissent être résolus, l’approche retenue par nos ingénieurs n’est jamais du genre ‘trop dur, trop de temps, trop cher, peu de chances donc on laisse tomber’. Leur philosophie leur permet de travailler sans relâche, quel que soit le résultat final.

C’est pourquoi, comme dans tous les autres cas, nous n’avons ménagé aucun effort pour récupérer les données des 5 derniers disques utilisés. Malheureusement, 3 d’entre eux étaient tellement endommagés que leurs données n’ont pas pu être récupérées, d’autant plus que le NAS était en configuration RAID 6 si bien que les données auraient été perdues irrémédiablement avec 3 disques ne fonctionnant plus et étant dès lors non récupérables.

Les espoirs étaient très minces vu que 2 disques étaient déjà tombés en panne antérieurement. L’un d’entre eux était noirci en surface et les chances de récupération de données étaient proches de zéro. Pourtant, nous savions d’après les fichiers de configuration NAS que ce disque serait de toute façon inutilisable puisque l’un des disques récupérés précédemment faisait partie d’une nouvelle version (il avait remplacé un disque antérieur).
Il restait donc une dernière chance. En inspectant le disque n°7 - un Seagate ST3000DM001, nous avons entendu des clics. Par ailleurs, les tentatives de modifier le software de la ROM pour avoir accès à la zone de service du disque ou aux données utilisateur avaient échoué.

Après avoir enlevé les têtes de lecture du disque et les avoir examinées au microscope, il est apparu clairement que la tête n°2 était endommagée. Ce type de dommage se produit le plus souvent lorsqu’une zone du plateau de disque a sa surface endommagée (défaut de fabrication, chocs, etc.). Donc, dans des conditions normales de fonctionnement du disque, lorsque les têtes de lecture essaient de lire les données depuis la surface, il s’ensuit une dégradation progressive des têtes. Sur certains modèles Seagate en particulier, on observera une destruction complète de la surface. En conséquence, la couche supérieure des plateaux sera ‘réduite en poussière’ et la couche des données prendra le même chemin. Dans un cas comme dans l’autre, le disque sera irrémédiablement endommagé.

En dépit de tous ces événements qui ont abouti à l’inaccessibilité des données sur ce NAS, nous avons finalement pu avoir accès aux données en nettoyant les têtes de lecture à plusieurs reprises, et après de nombreuses sessions de lecture à l’aide d’outils hardware et software spécialisés, nous avons sauvé les données de ce tout dernier disque Seagate ST3000DM001.

Il a ensuite été procédé à une reconstruction RAID. Considérant que le dernier disque récupéré avait crashé un mois plus tôt environ et qu’il y avait eu plusieurs erreurs de lecture disque, les données n’ont pas pu transférées complètement ou mises à jour dans la dernière version disponible. Nous avons cependant réussi à récupérer la plus grosse partie des données si bien que le client a été entièrement satisfait.

Pour terminer, nous vous recommandons de sauvegarder vos données importantes, en sachant qu’aucun RAID ou aucun autre support de données ne garantit à 100% la sécurité des données stockées. Ils se bornent à réduire les risques de perte de données.

Avez-vous été victime de ce genre de désagréments ? Contactez-nous pour un diagnostic gratuit.


We use cookies on our website. Some of them are essential for the operation of the site, while others help us to improve this site and the user experience (tracking cookies). You can decide for yourself whether you want to allow cookies or not. Please note that if you reject them, you may not be able to use all the functionalities of the site.